Site de la Commune de Bertangles by jmb vs webplus7                              !    Partenaires   |                                                  Conditions d’utilisation

L’église Saint Vincent

L’église de Bertangles renferme quelques beaux vitraux tout particulièrement ceux de la chapelle privée au nombre de deux et qui représentent des blasons de la famille de Clermont, ils sont du 16éme siècle et sont parfaitement conservés. Ceux des fenêtres hautes du chœur sont du 19éme siècle (1870) et sont l’œuvre de l’atelier DARQUET à Amiens. Ils représentent Saint Vincent et Sainte Theudosie. Et d’autres plus récents de l’atelier Claude BARRE à Bertangles.


L’église de Bertangles est dédiée à Saint Vincent, elle s’élève tout près du Château et de la ferme qui en dépend et était autrefois comprise dans l’enceinte du Château. Son histoire est intimement liée à celle des seigneurs de Bertangles, ainsi qu’en témoignent les armoiries que l’on y retrouve.

Le début de sa construction remonte certainement avant 1611 date de l’arrivée de la Famille de Clermont , car dans la partie la plus ancienne (la nef) en trouve deux clefs de voûte portant les armes de la famille de Glizy. On peut donc situer les premiers travaux à la fin du 16éme Siècle après le départ des Espagnols dont l’invasion avait dû détruire la première chapelle en même temps que le manoir qui la jouxtait.

A l’intérieur on peut admirer dans le bas-côté latéral gauche un magnifique monument en pierres de détail élevé en 1852 par les frères Duthoit dans le plus pur style néo-renaissance . Ce monument est à la mémoire de Julian de CLERMONT et de Claude DE ROHAN sa femme. Les sculpteurs ont représenté les deux époux en costume d’apparat, agenouillés l’un derrière l’autre, sur un cousin de velours, les mains jointes et les yeux tournés vers le maître-autel.
Leurs armoiries ornent la face principale du piédestal.
Près de ce monument sous la chapelle privée se trouve une crypte qui sert de sépulture à la Famille de CLERNONT-TONNERRE.


Cette nef de style roman, voûtée en bois en forme de carène de bateau a été restaurée en 1984. L’extérieur de l’église a la particularité d’être construit en lits de craie et de briques alternés ,le portail est surmonté d’un oculus ovale. Le chœur de style néo-gothique a été édifié au 19éme siècle vers 1840 et bien que sa mise en œuvre soit la même que celle de la nef, on distingue des variantes dans les matériaux : les briques de la nef sont plus orangées que celles du chœur, signe de leur plus grande ancienneté. Il se distingue de la nef par son imposante hauteur.


Les cloches sont au nombre de deux,

elles datent du 19éme siècle

Lors de la révolution de 1789 les anciennes cloches étaient en mauvais état et les officiers municipaux se plaignent en Octobre 1791 que les cloches de l'eglise sont cassées et demandent au directoire du département de les échanger contre d'autres provenant d'édiffices supprimés à Amiens. C'est ainsi que deux cloches de bronze, l'une provenant de la chapelle du Couvent des Carmes et l'autre des Feuillants sont installées dans le clocher de l'eglise de Bertangles, mais pas pour longtemps car le 21 Janvier 1792 elles sont envoyées à la fonderie pour la fabrication de canons indispensables pour les guerres révolutionnaires.

C'est ainsi que notre clocher est resté vide de cloche jusqu'en 1833. C'est en effet à cette date que fut installée la plus grosse des deux cloches, elle a un diamètre extérieur de 0,90 mètre à sa base, haute de 1 mètre et pèse environ 540 Kg, elle porte les inscriptions suivantes :

« L’an 1833, j’ai été bénite par Monsieur Paul Hyppolite GONSE Curé desservant de Bertangles et nommée MARIE CESARINE
Par Monsieur Amédée Marie Marquis de CLERMONT TONNERRE, et Madame Victoire Césarine DESTOURNEL Marquise Douairière de CLERMONT TONNERRE.
Monsieur CARETTE maire et propriétaire. »


La petite cloche a un diamètre extérieur de 0,52 mètre, une hauteur totale de 0,56 mètre et pèse environ 105 kg ,elle porte cette inscription :

« Manufacture de grès cérame 1837 Arthur de CLERMONT TONNERREAmédée BODLET. »


Depuis 1999 ces deux cloches sont électrifiées.


16ème siècle

<< 19ème siècle

20ème siècle >>

Daniel Bailly